Etudier les fonctions cognitives qui caractérisent l’intelligence humaine et animale


Accueil > Actualités

Actualité de l’ancien site "univ-provence"

par ZIEGLER Johannes - publié le , mis à jour le

Vous trouverez ci-dessous une copie des actualités publiées sur l’ancien site du laboratoire de psychologie cognitive (serveur : "univ-provence.fr").

— -

Actualités

01/01 Jonathan Grainger (équipe Perception & Attention) commence son mandat en tant que Président de la "European Society of Cognitive Psychology" [voir la Newsletter]. Il organisera la 19ème conférence de l’ESCOP à Chypre du 17 au 20 Septembre 2015 [www].

2014
01/12. JEP:GEN — Une collaboration entre deux équipes du LPC (Cognition et Contexte Social, Pascal Huguet et Clément Belletier/ Cognition Comparée, Joël Fagot) et une équipe du CNAM-Paris (Isabelle Barbet & Jean-Marc Monteil) montre que, chez le primate non-humain, la présence de congénères dominants non seulement facilite les automatismes cognitifs mais empêche leur inhibition lorsque nécessaire (dans le cas où ces automatismes s’avèrent inopportuns). Cette double influence, observée aussi chez l’humain (cf. Mazerolle, Régner, Morisset, Rigalleau, & Huguet, 2012-Psychological Science), suggère un rôle majeur de la vie en groupe dans l’évolution des capacités de contrôle cognitif de notre propre espèce [lien].
19/11 ARTE  : Quand le cerveau apprend. L’équipe de X:enius - émission scientifique phare sur ARTE - fait une halte à Marseille pour voir les aires cérébrales de la lecture au centre IRMf avec Marianna Boros (équipe Langage), discuter de dyslexie devant le MUCEM avec Johannes Ziegler (équipe Langage) et parler d’apprentissage des primates non-humains à Rousset avec Joël Fagot (équipe Cognition Comparée). Voir reportage sur ARTE 
05/11 Transmission culturelle chez les babouins. La capacité à enrichir un savoir au fil des générations, appelée culture cumulative et qui nous vaut le langage et les technologies, était jusqu’ici tenue pour strictement humaine. En collaboration avec des collègues de l’Université d’Edimbourg, Nicolas Claidière et Joël Fagot (équipe Cognition Comparée) ont trouvé que les babouins en sont aussi capables [voir la vidéo]. Ces travaux sont publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society B [open access]. A lire aussi : [communique de presse du CNRS], [BBC News], [Huffington], [aussi sur la UNE du CNRS]
01/11 PNAS : Le sens des probabilités. Il y a juste deux siècles, Laplace a soutenu l’idée que la théorie de la probabilité n’est rien d’autre que le bon sens transformé en calcul. Une équipe de recherche, dont fait partie le Laboratoire de Psychologie Cognitive, vient d’apporter des éléments de preuve empirique en faveur de l’idée de Laplace. Ces chercheurs ont étudié deux groupes maya du Guatemala qui n’avaient aucune connaissance formelle des probabilités car ils étaient tous analphabètes. Les tests consistaient à faire des paris sur des événements aléatoires comme, par exemple, miser sur la couleur d’un jeton tiré d’un ensemble de jetons de deux couleurs différentes. Dans tous les tests, les mayas analphabètes ont fait des paris optimaux comme les enfants mayas scolarisés et les adultes européens. Ces résultats indiquent que, indépendamment de leur culture et de leur instruction, les êtres humains partagent une capacité élémentaire à raisonner sur les événements incertains. [PNAS] voir aussi New Scienist
1/10 Nouvel Obs — Zoom sur la Fédération 3C : Neurosciences et Psychologie expérimentale : quand le recherche interdisciplinaire avance à Marseille [pdf]
Claire Enea-Drapeau, Pascal Huguet, & Michèle Carlier (équipe Cognition et Contexte Social) montrent que les inférences sur l’intelligence des enfants porteurs de trisomie 21 sont d’autant plus négatives que leur morphologie faciale est perçue typique de cette anomalie chromosomique, alors même qu’il n’existe aucune relation entre cette morphologie et les capacités cognitives des enfants concernés (estimées à partir de tests psychométriques). [lien]
22/09 ICPS 2015. Arnaud Rey (équipe Cognition Comparée) co-organise la International Convention of Psychological Science (APS) qui aura lieu du 12 au 14 Mars 2015 à Amsterdam. La deadline pour soumettre un poster est le 30 septembre [lien]
09/09 Le Journal du CNRS. Aux origines du langage. Rencontre avec Adrien Meguerditchian (équipe Cognition comparée) qui étudie la communication gestuelle chez les singes. Le but de ses travaux ? Mieux comprendre l’origine... du langage humain [voici le lien].
 
04/08 JT 20h France 2 : Suite à la sortie du dernier film de Luc Besson ("Lucy") qui met en scène une étudiante qui utilise à 100% le potentiel de son cerveau, Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) fait la démonstration que la science progresse dans la direction d’une meilleure utilisation de nos possibilités cérébrales même si les performances imaginées dans le film "Lucy" restent de la pure fiction (pour lire plus
23/07 Décrypter le langage des grands singes. Adrien Meguerditchian et Joël Fagot (Equipe Cognition Comparée) donnent leur point de vue et des compléments d’informations dans le Parisien, Science & Société et le JT de 20h sur France 2.
1/7 Neuroimage  : Pour la première fois au monde, Anne-Sophie Dubarry et François-Xavier Alario (équipe Langage) et collaborateurs ont réussi à enregistrer de façon simultanée l’activité cérébrale dans trois modalités : EEG, la MEG et l’EEG intracérébral. L’enregistrement a porté sur une patiente éveillée, dans le cadre d’un protocole de stimulation visuelle. C’est la collaboration fructueuse entre ingénieurs, neuroscientifiques, médecins et chirurgiens qui a permis de surmonter les nombreux défis posés par le recueil simultané de ces trois types de signaux chez un humain. Ces mesures uniques ouvrent de nombreuses possibilités, à la fois pour mieux comprendre la nature des signaux que l’on enregistre chez l’humain, mais aussi comme outil d’investigation du cerveau à deux échelles, offrant une vision du fonctionnement du cerveau à la fois locale et globale. Ces travaux ont été publiés dans la revue Neuroimage [lien]
30/5 Neuroimage/YouTube : Quand le cerveau butine. La perception visuelle est un phénomène éminemment rapide, puisqu’il faut moins d’une demi-seconde pour reconnaître un visage ou lire un mot. Les mécanismes neuronaux qui sous-tendent ces performances n’avaient jamais été étudiés chez l’homme à ce grain temporel dans des conditions de vision dite naturelles, c’est-à-dire lorsque nous déplaçons naturellement notre regard sur une scène ou une image. En collaborant avec des patients dont l’activité cérébrale était enregistrée avec une très grande précision dans le système visuel, au C.H.U de Grenoble, Carlos Hamamé (équipe Langage) avec ses collaborateurs a trouvé les moyens de dépasser les contraintes techniques qui empêchaient ce type d’études jusqu’à présent et ils ont pu observer pour la première fois un cerveau humain en train d’explorer une image du regard [à voir sur YouTube]. [Pour lire l’article dans Neuroimage, cliquez ici]
8/5 Le Monde : Lire le premier volume d’Harry Potter en une heure et la Bible en treize heures, c’est ce que promet le logiciel de Spritz, entreprise américaine qui entend “réinventer la lecture” grâce à l’affichage chronométré des mots individuels. Dans une interview dans le journal Le Monde, Eric Castet et Françcoise Vitu (Equipe Perception & Attention) jettent un coup d’œil critique sur les promesses d’une lecture ultra-rapide grâce à cette technique (pour lire l’article cliquez ici).
25/4 France 24. En quelques années, la recherche et développement dans le domaine de l’intelligence artificielle a progressé considérablement. Et les investissements massifs de géants comme Google dans ces technologies de pointe soutiennent la croissance du secteur. Quelle est la portée économique de ces avancées scientifiques ? Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) offre quelques pistes pour répondre à cette question. [pour voir l’interview]

09/04 Les Tables Rondes de l’Arbois. F.-Xavier Alario (équipe Langage) participera le 9 Avril 2014 aux Tables rondes de l’Arbois. Organisées par Aix-Marseille Université ces Tables Rondes se tiennent chaque année depuis six ans. Elles sont un outil d’éducation populaire servant à transmettre les grandes avancées scientifiques d’un point de vue pluridisciplinaire au public. Cette année le thème général est "L’Homme dans tous ses états". Pour plus de détails : [cliquez ici]

01/04 Philosophical Transactions of the Royal Society : Dans un article récent, Nicolas Claidière (équipe Cognition Comparée) et ses collaborateurs démontrent comment les modèles d’évolution culturelle qui se basent sur la sélection Darwinienne sous-estiment certains effets des mécanismes psychologiques. Ils proposent d’étendre le modèle Darwinien sélectionniste pour intégrer l’attraction, un phénomène généralement ignorée et lié aux transformations non-aléatoires qui s’opèrent lors de la transmission culturelle. Ce faisant ils montrent que la sélection Darwinienne peut être vue comme un cas particulier d’attraction. L’évolution culturelle serait donc Darwinienne dans un sens large, et l’évolution biologique couvrirait un sous-ensemble des cas culturels possibles.
27/03 The Telegraph. En matière d’éducation canine, Florence Gaunet (Equipe Cognition Comparée) montre que le renforcement positif induit un meilleur bien-être du chien et une meilleure qualité relationnelle avec le maître que la punition. Dans un article dans le Journal of Veterinary Behavior (repris par le Daily Telegraph), elle met en évidence que les animaux éduqués avec des techniques « aversives » sont 15 fois plus susceptibles de présenter des symptômes de stress que ceux éduqués avec des techniques « positives ». Et si ce résultat était vrai pour l’éducation de nos enfants ? Le débat est ouvert dans le forum du Daily Telegraph.
12/02 Huffington Post : La "théorie du genre" pour les nulsPascal Huguet (Équipe Cognition et Contexte Social) revient dans le Huffington Post sur la rumeur actuelle d’un enseignement d’une théorie du genre à l’école. Il rappelle que la théorie du genre n’existe pas, explicite la distinction entre sexe biologique et genre, et donne un aperçu des enjeux scientifiques, politiques et sociétaux dans ce cadre. Pour en savoir plus cliquez ici.
18/01 Chorégraphie neuronale. En collaboration avec quatre artistes regroupés sous le collectif Pulse 4 Arts, Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) participe à la mise en place d’un spectacle inédit qui relie la danse à la science. Les danseurs portent les casques EEG et peuvent ainsi agir sur le déclenchement de séquences vidéo en fonction des états de leur cerveau. Chaque représentation est de fait unique. Ce projet a obtenu le premier prix de la Biennale des Jeunes Créateurs de la Méditerranée. Pour en savoir plus, cliquez ici.
17/01 New York Times : Captcha of the mind. Thomas Hannagan (équipe Perception & Attention) explique dans une interview apparue dans le New York Times ce qu’amène un chercheur en sciences cognitives à étudier des captchas. Pour en savoir plus, cliquez ici. Pour connaître les travaux sur les captchas, cliquez ici.
2013
12/12 Nature : Baboons know when to be noisy. Les babouins peuvent dire s’ils ont besoin de faire un chahut pour attirer l’attention de leurs paires ou s’ils ont déjà un auditoire captif. Les travaux de Marie Bourjade, Adrien Meguerditchian et Florence Gaunet (équipe Cognition Comparée), publiés dans Animal Behavior, ont attiré l’attention de Nature Highlights qui consacre une page dans la revue. [pdf]
 11/12 Johannes Ziegler (équipe Langage) en collaboration avec Conrad Perry (Melbourne) et Marco Zorzi (Padoue) propose un modèle computationnel de l’apprentissage de la lecture basé sur l’idée que le « décodage phonologique » (déchiffrage) fournit un mécanisme essentiel qui permet à l’enfant de récupérer en mémoire la forme phonologique des mots dont il connaît déjà la signification. Chaque décodage réussi permet à l’enfant d’établir un lien direct entre l’orthographe des mots et le langage oral et chaque décodage réussi lui donne la possibilité de renforcer ce mécanisme du décodage sans « superviseur » externe – c’est le principe de l’auto-apprentissage et cela fonctionne ! [open access]
29/11 France Culture : Carlos Hamamé (équipe Langage) participe à une émission sur France Culture en partenariat avec le magazine Science & Vie : Notre métier façonne-t-il notre cerveau ? Cela supposerait que nos neurones ne soient pas figés, même à l’état adulte. Depuis les années 1990, nous savons que plusieurs dizaines de milliers d’entre eux se créent chaque jour dans notre cerveau. En régénérant ainsi une partie de nos neurones, nous pouvons nous adapter à de nouvelles activités, augmenter notre expérience, enrichir notre mémoire. Un lien entre la plasticité du cerveau et notre métier devrait donc apparaître. Pour réécouter l’émission, cliquez ici
18/11 PlosOne : Quelles compétences faut-il particulièrement développer chez les enfants de CP scolarisés en ZEP afin de favoriser l’apprentissage de la lecture ? En collaboration avec Edouard Gentaz et Anne Theurel (Grenoble), Liliane Sprenger-Charolles et Pascale Colé (équipe Langage) ont montré dans une étude menée auprès de 394 enfants que, sur tous les facteurs qui peuvent intervenir dans la compréhension écrite de ces enfants, les capacités de décodage, de compréhension d’énoncés oraux et le vocabulaire jouent un rôle prépondérant. Les chercheurs soulignent en outre l’importance de l’évaluation et de l’entrainement de ces compétences dès le CP chez ces enfants pour améliorer leur compréhension de l’écrit. [pour lire l’article]
16/11 Joël Fagot et Anaïs Maugard (équipe Cognition Comparée) recoivent le 2013 Psychonomic Society BEST ARTICLE AWARD : Learning & Behavior" pour leur article “Analogical reasoning in baboons (Papio papio) : Flexible reencoding of the source relation depending on the target relation”
12/11 France Culture : Pascal Huguet (équipe Cognition et Contexte Social) participe à l’émission "Comment le genre peut enrichir la science ?" Tandis que le sexe désigne les différences biologiques entre les femmes et les hommes, le genre, lui, est un concept qui s’attache aux différences non biologiques, c’est à dire sociales, culturelles, psychologiques, économiques ou politiques entre les deux sexes. Pascal Huguet explique comment les stéréotypes fortement ancrés dans le cerveau des femmes et des hommes influencent négativement les performances des femmes dans les disciplines scientifiques, par exemple. Pour réécouter l’émission.
6/10 Le Journal du Dimanche : Pour Michèle Carlier, spécialiste des liens entre gènes et comportement au sein de l’équipe Cognition et Contexte Social, démontrer comment des facteurs environnementaux modifient la façon dont les gènes s’expriment lors du passage de l’ADN à l’ARN, c’est tout l’intérêt des études de jumeaux. Selon elle, « en termes de santé publique, l’apport de ces études est important : il est plus facile de modifier une conduite à risque en changeant son comportement plutôt que nos gènes ! ». Pour lire l’article dans le JDD, cliquez ici.

25/09 : Nature : World View. Behavioural insights are vital to policy-making. "Governments should embrace the scientific approach and use controlled trials to test the impact of policies on people’s behaviour", says Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social). [www] [pdf]

23/09 Les Echos : Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) : Les neurosciences à la rescousse de l’écologie.
12/09 Radio France Internationale RFI : Jusqu’où va la recherche à Marseille ? Trois chercheurs, Marie Montant (équipe Cognition Comparée), Vincent Bertin et Didier Raoult, s’interrogeront autour de la question suivante : « Jusqu’où va la recherche à Marseille ? » Emission spéciale depuis le MUCEM de Marseille avec des chercheurs des laboratoires CNRS de la Région Marseille-Provence, pour faire le point sur la recherche dans cette région. On n’en a pas fini de parler des babouins lecteurs ! Réécouter l’émission : Première Partie. Deuxième Partie.
02/09 Les Echos : Dyslexie : un mal de mieux en mieux cerné. [pdf]

11/6 Psychological Science : Transposed-Letter Effects Reveal Orthographic Processing in Baboons (Ziegler, Hannagan, Dufau, Montant, Fagot & Grainger). Une nouvelle étude qui montre que les babouins réalisent un vrai traitement orthographique : ils se trompent plus lorsque dans un mot certaines lettres sont inversées (TALBE) que lorsqu’elles sont substituées (TAFTE). Published Online First.

Voir aussi une critique de Frost et Keuleers et une réponse de Ziegler, Dufau, Montant, Hannagan, Fagot et Grainger

 

28/05 Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) donne une interview dans les inRockuptibles sur le fonctionnement du cerveau face aux produits alimentaires – l’urgence est à la prévention en matière de santé publique ainsi qu’à la responsabilisation du consommateur. Le détour vaut le coup rien que pour les illustrations et photos [voir]
27/05 TF1 Journal de 20:00Marianna Boros et Johannes Ziegler (Equipe Langage) participent à un reportage qui porte sur les dernières avancées de la recherche concernant les causes cérébrales de la dyslexie. L’étude faisant l’objet du reportage est actuellement en cours au centre IRMf à Marseille. Elle est financée par le LABEX « Brain and Language Research Institute ». Pour revoir ce reportage cliquez ici.
06/05 France 3 : "Les mystères du cerveau". Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) participe à cette belle émission diffusée en « prime time » sur France 3 et donne un éclairage sur le recours aux neurosciences dans les tribunaux (traité dans la Lettre de l’AMU récemment).Pour revoir l’émission
13/04 F.-Xavier Alario (équipe Langage) participe a une table ronde sur "Les mystères du cerveau" dans le cadre du forum sur l’innovation "Futurapolis", à Toulouse le 13 Avril 2013. [lien]
12/04 Printemps des chercheurs. Marie Montant (équipe cognition comparée) anime une conférence-démonstration : neurosciences - psychologie cognitive à l’Alcazar (auditorium) de 17h30-18h40. Le débat porte sur « Les babouins apprentis lecteurs ». Homo sapiens est-il le seul primate doué de langage ? Voir le programme
21/03 ARTE TV : Les chemins de la lecture. Johannes Ziegler (équipe Langage) participe à la réalisation d’un film documentaire de Jean-Pierre Gibrat et Stanislas Dehaene. Mélanges d’énigmes et de propositions scientifiques, de solutions impromptues, le film nous conduit de l’invention de l’écriture aux dernières avancées des neurosciences. Il est aussi une histoire de la lecture et une histoire du lecteur.
Date(s) de rediffusion : Dimanche, 7 avril 2013, 10h00 Jeudi, 11 avril 2013, 11h10. Visible sur ARTE+7 pendant une semaine [lien]
 
15/03 Fabrice Guillaume (équipe Développement et Vieillissement Cognitifs) publie « Le cerveau n’est pas ce que vous pensez » aux Presses Universitaires de Grenoble. Ce livre revient sur les problèmes fondamentaux qui se posent lorsqu’on aborde l’esprit-cerveau à travers le prisme de l’imagerie cérébrale. Il est question des relations entre la neuro-imagerie et la psychologie dans notre contexte scientifique. A travers une approche critique qui s’appuie à la fois sur les connaissances psychologiques et neuroscientifiques, cet ouvrage revient sur les méthodes, les interprétations et les interrogations posées par les progrès récents de l’imagerie cérébrale.
11/03 Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) représente le LPC dans le contexte de la Semaine du Cerveau lors de deux conférences grand publique, l’une sur « cerveau et grande cuisine : un dialogue interactif suprenant » aux Danaïdes et l’autre sur « émotion et prise de décision » à l’Alcazar à Marseille.
05/02 Carlos Hamamé (équipe Langage) et collaborateurs publient “Dejerine’s reading area revisited with intracranial EEG : Selective responses to letter strings” dans Neurology (IF 8.1). Ils montrent qu’il existe une population de neurones dans le cortex occipito-temporal qui répondent spécifiquement et exclusivement à des chaînes de lettres – jusqu’à présent une telle spécialisation n’a été montrée que pour les visages dans le cortex fusiforme.
22/01 Liliane Sprenger-Charolles et Pascale Colé (équipe Langage) publient la seconde édition de leur livre à succès "Lecture et dyslexie" chez Dunod. Ce livre rend compte des travaux effectués depuis 1980 sur l’apprentissage de la lecture et la dyslexie. Il est conçu pour offrir aux chercheurs, aux enseignants et à tous les praticiens au contact d’enfants apprentis lecteurs ou de dyslexiques une synthèse des données obtenues à travers le monde.
11/01/2013 Jonathan Grainger (équipe Perception & Attention) a été élu Président du Comité Executif de la European Society for Cognitive Psychology (ESCOP). La prochaine conférence de la Société se tiendra à Budapest du 29/08 au 01/09/2013 (date limite de soumission 14/04/2013).
2012
21/12 Le LPC avec « les singes ayant appris l’orthographe » se trouve sur la 6ème place des plus belles découvertes de l’année 2012 sélectionnées par La Recherche (voir .pdf) juste derrière le Boson de Higgs et les cellules souches qui renforcent la mémoire. Une belle façon de clôturer l’année 2012 ! Bonnes fêtes !
13/12 Mise en ligne de la plateforme de ressources « Lire…une année d’apprentissage de la lecture au CP » à l’occasion d’une conférence au cours de laquelle le Ministre de l’éducation nationale a exposé sa politique numérique. Cette plateforme met en image les étapes clefs de l’apprentissage de la lecture (côté enfants, côté profs, côté parents) et donne la parole aux experts de l’apprentissage de la lecture dont Michel Fayol, Alain Bentolila et Johannes Ziegler (équipe Langage).
19/11 Science News : Word-detecting baboons are a tough read. Science News couvre la présentation orale de Jonathan Grainger (équipe Perception & Attention) lors du 53rd Annual Meeting of the Psychonomic Society, Minneapolis, Minnesota. A droite : Illustration de Sarah King du National Geographic, Décembre 2012 : Babouins malins
15/11 Huffington Post. Qui de vous connaît le "Virtual Choir" ? lancé en octobre 2010 par le grand compositeur américain Eric Whitacre, le Virtual Choir est composé de 185 voix de 12 pays et il a éé vu sur YouTube par plus de 1 000 000 fois pendant les deux mois suivant sa sortie. Yousri Marzouki (équipe Perception & Attention) a essayé de donner dans le Huffington Post US une explication psychologique de ce phénomène unique et international en faisant appel au concept récent de la Théorie affective de l’esprit (AToM) tout en le recoupant avec la distinction proposée par Stueber (2006) entre empathie de base vs. empathie reenactive.

15/11 Le Point. Les images du cerveau bientôt convoquées à l’audience. Dans un interview dans le Point, Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social), coordonnateur d’un rapport sur "le cerveau et la loi", explique en quoi l’imagerie cérébrale pourrait éclairer une vérité judiciaire.Pour lire l’interview complet, cliquez ici [lien].
 

20/10 Pascal Huguet (équipe Cognition et Contexte Social) a été élu membre du Comité Exécutif de l’International Union of Psychological Science (IUPsyS voir) lors de l’Assemblée Générale de l’Union à Cape Town, qui a rassemblé plus d’une centaine de délégués issus de 81 pays. Il représente donc la France dans ce comité lui-même très représentatif de toutes les tendances de la psychologie scientifique à l’échelle internationale.
7/10 Karen Davranche (équipe Cognition et Contexte Social) vient de remporter le titre de championne de France 2012 par équipe au championnat de France de vitesse de pirogue au 1500m. Il sagissait d’une épreuve consistant à parcourir 6 x 250m avec une pirogue polynésienne de 6 places appelée Va’a (de 130kg, 14m de long). La première rameuse (Faoro) à l’avant donne la cadence que les 4 autres doivent ramer en restant synchro (comme au labo !), la dernière est la barreuse qui dirige la pirogue et donne les instructions (Peperu). Voir l’article sur le site du CNPRS
 
24/09 Pascale Colé et Liliane Sprenger-Charolles (équipe Langage) et leurs collègues publient un livre sur "Lecture et pathologies du langage oral" dans l’édition PUG. Cet ouvrage fournit une synthèse très documentée et récente des questions et des principaux résultats de la recherche dans le domaine des difficultés d’apprentissage de la lecture. Il s’adresse donc aux étudiants, chercheurs et enseignants mais également aux praticiens en charge d’enfants présentant des difficultés importantes de lecture.
20/09 Parlons-en ! L’imagerie cérébrale dévoilera-t-elle un jour nos pensées ? Ollivier Oullier participe aux "Grands Débats Parlons-en !" organisés par le CNRS et le musée du quai Branly, Paris. Animateur, Mathieu Vidard, Animateur/producteur de "La tête au carré" sur France Inter. A voir aussi : Opinion : L’imagerie cérébrale au tribunal. Pour la Science, Octobre 2012 [pdf]. A noter également son passage à propos de ce sujet au JT de 20:00 sur France 2 le 19/09.
07/09 Science  : Commentaire sur “Orthographic Processing in Baboons (Papio papio)” et la réponse de Grainger, Dufau, Montant, Ziegler et Fagot. Maintenant accessible sur Science  : 7 September 2012 : 1173.

 23/07 Remise de la Médaille d’argent du CNRS à Jonathan Grainger, ancien directeur du LPC et membre de l’équipe Perception et Attention pour ses travaux sur les mécanismes utilisés par le cerveau du lecteur expert (et plus récemment du baboin) pour décoder l’identité et la position des lettres dans un mot. Pour connaitre son parcours exceptionnel, lisez le communiqué de presse du CNRS ici.

18/07 Revolutionizing Revolutions : Virtual Collective Consciousness and the Arab Spring. Yousri Mazourki (équipe Perception et Attention) et Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) s’expriment dans l’Huffington Post sur l’importance des réseaux sociaux dans le printemps arabe.

04/07 France 5 : Le magazine de la santé. Reportage au LPC sur l’espacement des lettres et dyslexie dans lequel interviennent Françoise Vitu, Soazig Casteau, Stéphane Dufau et Johannes Ziegler. A revoir en Replay sur Le magazine de la santé du mercredi 04 juillet à partir de 12min20sec

18/06 Intelligence et personnalité. Michèle Carlier (équipe Cognition et Contexte sociale) est l’un des auteurs d’un article publié dans Personality and Individual Differences. L’étude utilise une population de 646 jumeaux pour tester les liens entre deux construits : l’intelligence (mesuré par un test de Wechsler ou par les matrices de Raven) et la personnalité (Big Five). Au niveau phénotypique on observe des corrélations entre certains traits de personnalité et l’intelligence. Par exemple l’ouverture à l’expérience est corrélée positivement au QI. Les auteurs concluent qu’une part de la variance commune entre ces traits est attribuable à de la variance génétique. Reste à identifier les gènes qui seraient impliqués.
14/06 Arnaud Rey (équipe Cognition Comparée) publie un livre sur la Psychologie Cognitive Expérimentale (voir PUF). Ce livre présente les principaux phénomènes et les principales explications théoriques fournies en psychologie cognitive au sujet de la perception, de l’attention, de la mémoire, du langage et du raisonnement. Comment percevons-nous le monde dans lequel nous évoluons ? Comment fonctionne notre mémoire ? Comment s’articulent de manière dynamique nos différentes activités mentales ? S’appuyant sur la méthode expérimentale, ce manuel présente une synthèse cohérente de l’état des connaissances dans ce domaine en plein essor.
05/06 Psychological Science : Dans une collaboration avec une équipe de Poitiers (Marie Mazerolles et François Rigalleau), l’équipe Cognition et Contexte Social (Isabelle Régner et Pascal Huguet) montrent que les différences classiquement observées entre personnes jeunes (autour de 25 ans) et âgées (> 70 ans) dans des tâches de mémoire explicite sont largement liées à l’intervention d’un stéréotype du vieillissement cognitif. La simple évocation de participants jeunes suffit à activer ce stéréotype, qui à son tour dégrade momentanément la capacité de la mémoire de travail des personnes âgées, et simultanément ren-force certains automatismes mnésiques défavorables à la performance (un double effet visible grâce à la procédure de dissociation de Jacoby). voir .pdf

04/06 PNAS  : L’espacement des lettres améliore la lecture chez les enfants dyslexiques. Dans une étude franco-italienne publiée dans PNAS (free .pdf), Johannes Ziegler (équipe Langage) et ses collaborateurs montrent que l’augmentation de l’espacement des lettres d’un mot et des mots d’un texte améliore la vitesse et la qualité de la lecture chez les enfants dyslexiques. Parallèlement à la publication de ces résultats, une application iPad/iPhone a été élaborée par Stéphane Dufau, ingénieur CNRS du LPC. Elle est gratuitement disponible sous le nom de « DYS  ». Elle permet aux parents et aux enfants de modifier l’espacement des lettres et de tester les bénéfices de cette manipulation sur la lecture.Voir aussi des vidéos sur YouTube.

Dans la presse : Le Figaro, Santé Magazine, CNRS, Science & Avenir, Spiegel Online, Radio Canada, AFP, La Provence, Europe1, Le Monde

A la télévision : le journal de 20H de France2 du 06 juin 2012 (à partir de 34 minutes 30 secondes)

21/05 Sport & Vie : Karen Davranche (équipe Cognition et Contexte Social) et Thierry Hasbroucq du Laboratoire de Neurosciences Cognitives participent à la rédaction d’un article dans le magazine Sport & Vie (n°132 Mai/Juin 2012), une référence incontournable pour tous ceux qui s’intéressent aux questions d’entraînement, de nutrition, de dopage, de physiologie, de psychologie et de médecine du sport. L’article porte sur le temps de réaction et les automatismes dans le sport, « La science au chevet des réflexes » pp 44-51.

07/05 De nouvelles actualités pour nos babouins lecteurs. Joël Fagot et Marie Montant de l’équipe Cognition comparée sont dans le journal 19/20 de France 3. Stéphane Dufau de l’équipe de direction, ancien étudiant de l’Université de la Réunion, fait la une du quotidien de l’Ile de la Réunion. Et enfin, l’édition pour enfants de Science News parle de nos recherches.

France 3 (vendredi 4 mai, à partir de 24 minutes 50 secondes) ; Le Quotidien ; Science News for kids

03/05 Jugements moraux : des émotions à la raison. Dans un article paru dans SCAN, Ollivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) en collaboration avec l’équipe Cognition Sociale de l’Institut des Neurosciences de la Timone s’intéresse au rôle des émotions et de la raison dans les jugements moraux du type : « est-il acceptable de lancer un missile sur un avion de ligne ? ». En utilisant la rTMS, les auteurs montrent que le cortex dorsolatéral préfrontal droit est impliqué non seulement dans le contrôl cognitif rationnel mais également dans le traitement émotionnel mis en jeu dans les jugements moraux. Voir aussi Psycho & Cerveau.
27/04 Nouvel Observateur : Ce que les babouins nous apprennent sur l’orthographe et la lecture.
19/04 Journal de 20:00 sur TF1 : Des babouins lettrés et bons en orthographe.
13/04 Science  : Orthographic processing in baboons. Dans une collaboration inter-équipes (Perception & Attention, Cognition comparée, Langage), J. Grainger, S. Dufau, M. Montant, J. Ziegler et J. Fagot montrent que l’apprentissage de la lecture n’est pas seulement lié à la parole mais aussi à notre capacité à reconnaître et mémoriser les régularités entre les lettres des mots : le traitement orthographique. Publiés dans Science le 13 avril 2012, leurs résultats montrent que les singes perçoivent des combinaisons de lettres dans les mots et en détectent les anomalies ; une capacité très certainement préexistante à l’avènement du langage parlé.

Voir vidéos sur ScienceOrg et YouTube (anglais - français
Voir aussi : Nature News, Science News, CBC, NewsDaily, Le Monde, Le Figaro, ARTE, NouvelObs
 

12/04 PLosONE : Tracking Subtle Stereotypes. Enea-Drapeau C, Carlier M, et Huguet P (équipe Cognition et Contexte Social) montrent que les enfants porteurs de trisomie 21 font l’objet d’un stéréotype positif au niveau explicite (niveau des pensées contrôlées), qui néanmoins s’avère altéré pour ceux dont le visage est plus marqué par les stigmates de la maladie. Mais surtout, ils montrent que ce stéréotype positif coexiste avec un stéréotype négatif au niveau implicite (associations automatiques en mémoire sémantique), cela même chez des professionnels du handicap intellectuel. Voir l’article : PLoS ONE
02/04 Comment le cerveau décrypte les bandes dessinées ? Carlos Hamamé et F.-Xavier Alario (Equipe Langage) répondent à cette question dans la revue de la Bibliothèque du Centre Georges Pompidou (Paris). Pour lire l’article, cliquez ici
22/03 Cognition Comparée à la une du CNRS avec la vidéo du vendredi [ici]. Joël Fagot, directeur de l’équipe Cognition comparée et de la plateforme Cognition et Comportement du Primate, permet le tournage du film "Raisonner par analogie, les babouins aussi" (2011, 7 min) réalisé par Marcel Dalaise et produit par CNRS Images qui sera à partir d’aujourd’hui et pour une semaine à la Une du site du CNRS. Joël Fagot a mis au point un dispositif qui permet au singe, qui a pénétré librement dans un système expérimental, d’être identifié grâce à une mini puce électronique qui a été implantée dans son bras. Ainsi, l’animal se voit proposer un programme informatique, où pour réussir l’exercice et être récompensé il doit toucher la paire représentant la même relation d’identité ou de différence que la paire initiale. Aussi visible sur Dailymotion ici
10/03 JT de 20:00 sur France 2 : Pascal Huguet, directeur de l’équipe Cognition et contexte social, intervient au JT pour expliquer pourquoi les femmes semblent moins attirées par les maths que les hommes. Il présente notamment les résultats d’une étude suggérant le poids important des stéréotypes de genre sur les performances cognitives dès l’enfance (Huguet & Regner, 2009, JESP).Le reportage est visible ici à la minute : 28min40sec
 

06/03 Michèle Carlier (équipe Cognition et Contexte Social) et ses collaborateurs publient une étude dans PlosOne qui met en question l’hypothèse dominante selon laquelle syndrome de Williams-Beuren, une rare maladie génétique du développement, représenterait le phénotype comportemental inverse de l’autisme. Voir PlosOne

01/03 PlosOne "Deciphering CAPTCHAs : What a Turing Test Reveals about Human Cognition". T. Hannagan, M. Ktori, M. Chanceaux et J. Grainger (équipe Perception & Attention) montrent pourquoi l’humain est plus performant pour traiter des CAPTCHAS qu’un ordinateur. Pour l’article complèt, voir Plos One

01/03 Nature | Column : World View. Why a brain on its own tells us nothing ? Olivier Oullier (équipe Cognition et Contexte Social) donne son avis sur la question des applications commerciales de l’imagerie cérébral dans Nature 483, 7 (01 March 2012). Voir ici

21/02 JT sur TF1 : Olivier Oullier (equipe Cognition et Contexte Social) signe un contrat avec Réseau Ferré de France pour étudier le comportement des usagers en gare afin d’améliorer la sécurité de la traversée des voies ferrées. Voir JT sur TF1

 14/02 L’annonce officielle de la sélection du LABEX "Brain and Language Research Institute" (BLRI) dont le LPC est l’un des membres fondateurs.Le BLRI est un projet hautement interdisciplinaire, qui a pour objectif de comprendre le fonctionnement du langage au niveau cérébral. Le site du BRLI : blri.weebly.com/index.html

 07/02 Xavier Alario (Equipe Langage) à la Cité du Livre à Aix-en-Provence. Avec Bruno Poucet, directeur du LNC, il présente son dernier ouvrage « Toutes les questions que vous vous posez sur votre cerveau » (Odile Jacob) qui est le fruit d’une action de vulgarisation menée au sein de notre ancien IFR « Sciences du Cerveau ». La conférénce est visible sur le Télé Campus Provence