Etudier les fonctions cognitives qui caractérisent l’intelligence humaine et animale


Accueil > Ingénierie > - Stéphane Dufau - Ingénieur de recherche

Science sur smartphones

par DUFAU Stephane - publié le , mis à jour le

 

Science XL

Français - English

 

 

Investigating human cognitive faculties such as language, attention, and memory most often relies on testing small and homogeneous groups of volunteers coming to research facilities where they are asked to participate in behavioral experiments. We show that this limitation and sampling bias can be overcome by using smartphone technology to collect data in cognitive science experiments from thousands of subjects from all over the world. This mass coordinated use of smartphones creates a novel and powerful scientific “instrument” that yields the data necessary to test universal theories of cognition. This increase in power represents a potential revolution in cognitive science.

 

Method article published in Plos One (html) (pdf)

Arfticle in French in "Le Monde", 07 OCT 2011 (pdf)

 

 

 

 

Français 

 

 

 

Le projet Science XL propose de créer, à partir de millions d’iPhones et d’iPads, un instrument scientifique à très grande échelle dédié à l’étude de la cognition humaine (d’où le "XL" dans le nom du projet).

Le site web dédié au projet : www.sciencexl.org

Une vidéo expliquant l’approche : http://www.youtube.com/watch?v=jS42qfFR8TU

Contactez-moi par email pour plus d’information.

 

 

 

English 

 

  

 

This innovative project harnesses the power of millions of iPhones and iPads to form a large scale research tool in cognitive science (hence the term "XL"). Our main current project is a multi-language experiment in word recognition.

Science XL website : www.sciencexl.org

Demonstration video : http://www.youtube.com/watch?v=jS42qfFR8TU

Contact me by e-mail for further information

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------
  English - Français - Other languages - Tools


 

 

 

 

NON COMPATIBLE iOS7

EN COURS DE MODIFICATION

 

 

Dyslexia (Dys)

 — English —

  

Video on YouTube

 

Extra-large letter spacing helps dyslexic children read more efficiently.

The scientific goal of Dys (for dyslexia) is to improve our understanding of the most important reading impairment -dyslexia – and propose tools to help dyslexics. Dyslexia is long-lasting learning disability that impairs a person’s ability to read fluently and effortless, spell correctly, and comprehend texts efficiently.

Although the causes of dyslexia are still debated, all researchers agree that the main challenge is to find ways that allow a child with dyslexia to read more words in less time, as reading more is undisputedly the most efficient intervention for dyslexia. Sophisticated training programs exist but they typically target the component skills of reading, such as phonological awareness. Once the component skills have improved, the main challenge remains, that is, reading deficits must be treated by reading more – a vicious circle for a dyslexic child.

Researchers recently showed that a simple manipulation of letter spacing substantially improved text reading performance on the fly, without any training, in a large unselected sample of dyslexic children. Extra-large letter spacing helps reading because dyslexics are abnormally affected by crowding, a perceptual phenomenon with detrimental effects on letter recognition that is modulated by the spacing between letters. Extra-large letter spacing may help to break the vicious circle by rendering the reading material more easily accessible.

To help us in our endeavor, this app offers the possibility for readers to find their optimal letter spacing when reading simple sentences. In addition, users -with dyslexia or not- can test their optimal letter spacing by reading single sentences and responding to a simple question : does the sentence I read seem coherent (correct, or true) or not coherent (not correct, or false) ?

The goal of Dys is to collect a large database of responses from users all over the world, which would give scientists and publishers some precious insights about the optimal letter spacing depending on a person’s age and reading level.

Thank you for your participation in this scientific program.

Follow us on Twitter @ScienceXL

Reference : ‘Extra-Large Letter Spacing Improves Reading in Dyslexia’, published by Zorzi and coll. (2012) in the Proceedings of the National Academy of Science (USA), online on the 4th of June.

Dys is a joint project of CNRS, Aix-Marseille University and University of Padova.

 

 

Dyslexia (Dys)

  — Français —

 

Video sur YouTube

 

L’augmentation de l’espacement entre les lettres d’un mot et entre les mots d’un texte aide les enfants dyslexiques à lire plus efficacement.

Le but de cette application est d’aider la communauté scientifique à mieux comprendre la dyslexie et proposer, à terme, des outils d’aide pour les personnes dyslexiques. La dyslexie est un trouble persistant de l’apprentissage de la lecture lié à une difficulté particulière à identifier les lettres, les syllabes ou les mots. La dyslexie affecte la capacité à lire rapidement et sans effort, à écrire correctement et à comprendre des textes de façon efficace.

Récemment, des chercheurs ont testé les effets de l’espacement de lettres sur la lecture dans une population d’enfants dyslexiques. Ils ont trouvé que l’augmentation de l’espacement a aidé ces enfants à lire plus rapidement tout en faisant moins de fautes. Les enfants dyslexiques bénéficient de cette manipulation de l’espacement parce qu’ils sont plus affectés que les enfants normo-lecteurs par « l’encombrement perceptif », un phénomène dans lequel l’identification d’une lettre est perturbée par une présence trop rapprochée des lettres voisines. Ce phénomène délétère peut être réduit par une simple augmentation de l’espacement entre les lettres, ce qui ouvre une piste intéressante pour la remédiation de la dyslexie en rendant la lecture plus accessible.

Pour nous aider dans cette démarche, l’application Dys (pour dyslexie, ou dyslexia) permet à la fois de manipuler l’espacement des lettres pour trouver son propre espacement optimal, et de tester les bénéfices potentiels de cette manipulation en lisant des phrases simples. A chaque apparition de phrase, l’utilisateur – dyslexique ou non- répond à la question : la phrase que j’ai lu est-elle vraie (cohérente) ou fausse (non cohérente) ?

Le but de Dys est de récolter le maximum de réponses possible venant d’utilisateurs du monde entier. Ces données aideront les chercheurs et les éditeurs de livres en établissant une base de connaissance sur l’espacement de lettres optimal en fonction de l’âge et du niveau de lecture du lecteur.

Merci de votre participation à ce projet.

Suivez-nous sur Twitter @ScienceXL

Référence : ‘Extra-Large Letter Spacing Improves Reading in Dyslexia’, publié par Zorzi and coll. (2012) dans Proceedings of the National Academy of Science (USA).

Dys est un projet du CNRS, de l’Université d’Aix-Marseille et de l’Université de Padoue.
 

 

Other languages

 — English —

 

Would you like to have Dys in your own language ? 

For researchers in this domain, contact me by email !

 

 

 — Français —

 

Voulez-vous tester Dys dans votre propre langue ? Dites-le moi par email !

 

 

Tools

 

 — Français —

 

Un espacement de texte à votre convenance, sur un ordinateur.

L’application Dys a deux versants. Un premier pour une démonstration de ce qu’est l’espacement de texte, et un deuxième pour une investigation scientifique. L’investigation scientifique ne peut se faire pour le moment que sur ipad et iphone. En revanche, vous pouvez très bien utiliser un logiciel de votre ordinateur pour la partie démo.

Plusieurs logiciels permettent de manipuler l’espacement d’un texte comme Microsoft Word ou avec un Mac, l’application TextEdit (une application native d’Apple installée avec le système d’exploitation). 

 

Dans Word, menu "Format, Caractères", puis l’onglet "Espacement". N’oubiez pas de doubler l’espacement entre les lignes (menu "Fromat, Paragraphes"), et de rajouter un blanc supplémentaire entre les mots.

 

Dans TextEdit, vous avez deux options :

-menu Format, Police. Ici, vous avez la possibilité d’augmenter la taille de police et le crénage (ou kerning en anglais). Le raccourci pour le crénage est compliqué : selectionner le texte, puis avec 4 doigts "POMME" (ou CMD) + "ALT" + "SHIFT" + "(" pour ressérer et ")" pour augmenter. Un conseil : utilisez vos 2 mains !

-menu Format, Texte. Pour manipuler l’espacement entre les lignes et les paragraphes.

Dans l’exemple ci-dessous, j’ai également ajouter un espace blanc supplémentaire entre les mots. Cela se fait automatiquement en recherchant les espaces dans le texte, et en remplaçant chaque espace par deux espaces consécutifs.

Avec un Mac, si vous avez la version Lion de MacOSX, vous pouvez afficher TextEdit en plein écran avec ce logiciel gratuit : 
http://chpwn.com/apps/maximizer.html

 

------------------------------------------
Un exemple, qu’en pensez-vous ?


Sur cette image, le texte de gauche est "normal", sans modification particulière, avec une police Helvetica 18point. Le texte de droite est "espacé", avec la même police Helvetica 18point.

On remarque que le texte de gauche est difficilement lisible, c’est le phénomène d’encombrement perceptif !