Agenda

29 sep 2017 11:00

Séminaire Corentin Gonthier

11 heures - LPC, Salle des Voûtes, Campus St Charles - 13003 Marseille

Corentin Gonthier
MCF en psychologie différentielle et statistiques
LPE - CRPCC Université Rennes 2

Un contrôle cognitif sans fonctions exécutives : la variabilité selon le modèle à deux mécanismes de contrôle (DMC)

L'aptitude des individus à réguler leur comportement est souvent étudiée sous l'angle des fonctions exécutives : des fonctions élémentaires comme l'inhibition ou la flexibilité. Mais une autre approche consiste à définir le contrôle cognitif comme une aptitude relativement unitaire, ce qui ouvre la voie à des recherches portant sur la façon dont ce contrôle est mis en place. Le modèle à deux mécanismes de contrôle (DMC : Braver et al., 2007) propose par exemple que le contrôle cognitif peut se faire de façon proactive ou de façon réactive.
Je présenterai cette approche originale du contrôle cognitif et une série de travaux portant sur la mesure des mécanismes de contrôle proactif et réactif, la possibilité d'induire les participants à utiliser l'un des deux mécanismes, et leur lien avec la capacité en mémoire de travail.

6 oct 2017 11:00

Séminaire George Michael

11 heures - LPC, Salle des Voûtes, Campus St Charles - 13003 Marseille

George Michael
Université Lumière, Lyon 2

Titre à venir

 

13 oct 2017 11:00

Séminaire Emmanuel Barbeau

11 heures - LPC, Salle des Voûtes, Campus St Charles - 13003 Marseille

Emmanuel Barbeau
Centre de Recherche Cerveau et Cognition, UMR5549, Toulouse, France

Familiarity and recollection: revisiting dogmas

We recognize everyday dozens of objects and faces. Actually this ability is so efficient that we do not even pay any attention to it. However, it has been shown that we can rapidly store thousands of new pictures and sometimes for a very long time without rehearsal in the meantime. Phenomenologically two processes are supposed to participate to recognition memory, one fast and acontextual called familiarity, the other slower and associated with the context in which the stimulus was encountered called recollection. Although there is agreement on the core network of brain regions involved in recollection, surprisingly little is known about familiarity, quite probably because the psychological and physiological signals associated with familiarity are fast, but also much weaker, than those associated with recollection. In fact, it is not even clear if familiarity is a single process as often presented. In this talk, I will review recent studies in which we used a combination of new paradigms, neuropsychological and intracerebral electrophysiological studies to identify the network of brain regions involved in familiarity.

10 nov 2017 11:00

Séminaire Joël Swendsen

11 heures - LPC, Salle des Voûtes, Campus St Charles - 13003 Marseille

Joël Swendsen
Director of Research - CNRS - University of Bordeaux

The Evaluation of Psychotherapy Efficacy in France: History of the INSERM Report

Before 2004, no government in France had ever evaluated the efficacy of psychotherapy (unless one considers the evaluation ordered by King Louis XVI over two centuries ago concerning Mesmer). However, the cost today of mental disorders can be counted in billions of euros per year and many of these syndromes are ranked among the top 20 most handicapping conditions according to the World Health Organization. Following the insistence of several national associations for the rights of patients in psychiatry in 2002, the French government solicited the expert center of INSERM to conduct a thorough evaluation of the efficacy of three different forms of psychotherapy: psychodynamic or psychoanalytic therapy, cognitive-behavioral therapy, and family therapy. The results of this two-year investigation revealed that cognitive-behavioral therapy was far superior to psychoanalysis in terms of the number of disorders for which efficacy had been demonstrated (with family therapy ranking between the two other forms). These results were immediately and vociferously contested by members of the psychoanalytic community, resulting in the removal of this report from the official website of the Ministry of Health. INSERM, however, refused to remove the report from their official website and defended its scientific validity and the rigor of its methods. This presentation will discuss the debate surrounding this report, the criteria used by INSERM for the evaluation of psychotherapy, and the implications of its results for the promotion of quality mental health care in France. 

A la Une

  1. Gaze-controlled vision enhancement system for reading in visually impaired people

    People with low vision, especially those with Central Field Loss (CFL), need magnification to read. The flexibility of Electronic Vision Enhancement Systems (EVES) offers several ways of magnifying text. Due to the restricted field of view of EVES, the need for magnification is conflicting with the need to navigate through text (panning). We have developed and implemented a real-time gaze-controlled system whose goal is to optimize the possibility of magnifying a portion of text while maintaining global viewing of the other portions of the text (condition 1).

  2. Le cerveau des babouins et des hommes plus proches qu'on ne le pensait

    Les hominidés ne sont pas les seuls à posséder une asymétrie gauche-droite dans la zone du cerveau que l'on pensait cruciale pour le langage. Selon une étude publiée dans Cerebral Cortex menée par des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive de Marseille (CNRS, Université d'Aix-Marseille), les babouins présentent eux aussi cette asymétrie. Un résultat qui remet en cause l'idée selon laquelle cette spécificité anatomique serait caractéristique du langage.

  3. Evidence of a Vocalic Proto-System in the Baboon

    Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles. C’est ce qu’ont mis en évidence des chercheurs du Gipsa-Lab (CNRS/Grenoble INP/Université de Grenoble Alpes), du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/AMU) et du Laboratoire d’anatomie de l’Université de Montpellier grâce à des analyses acoustiques de vocalisations, couplées à une étude anatomique des muscles de la langue et à une modélisation des potentialités acoustiques du conduit vocal des singes.

  4. Eido, une nouvelle police de caractères pour les patients malvoyants

    La dégénérescence maculaire liée à l'âge représente une population de plus d’un million de patients en France. Ces patients se plaignent majoritairement d’une difficulté à reconnaître correctement les mots qui composent un texte. Pour tenter d’améliorer les capacités de lecture de ces patients, trois membre de l’équipe "Perception et Attention" (J.-B. Bernard, C. Aguilar, E. Castet E.) ont développé EIDO, une nouvelle police de caractère spécialement destinée aux patients malvoyants

  5. Comment mieux évaluer le travail des élèves ?

    Pascal Huguet et Isabelle Régner pilotent actuellement, dans 70 collèges et lycées, une alternative au traditionnel système de notation : l’évaluation par compétences. Si les premiers résultats sont prometteurs, l’expérience est bien loin d’être finie.

  6. Les garçons nuls en lecture : c’est dans la tête !

    En moyenne, les garçons obtiennent de bien moins bons résultats aux tests de lecture que les filles. Mais la différence disparaît quand on leur fait croire qu’il s’agit d’un jeu.