Agenda

26 Jan 2018 11:00

Séminaire Mathias Pessiglione

LPC, Salle des Voûtes, Campus St Charles - 13003 Marseille

Mathias Pessiglione
Institut du Cerveau et de la Moelle épinière

Titre et abstract à venir

9 fév 2018 11:00

Séminaire James H. Smith-Spark

LPC, Salle des Voûtes, Campus St Charles - 13003 Marseille

Executive functioning in adults with dyslexia

Abstract

While developmental dyslexia is characterised typically by problems with reading and spelling, difficulties in other areas of cognition have also been found. Executive functioning is one such area. Deficits are well documented in children with dyslexia. There is also evidence showing that these executive functioning problems persist into adulthood and, consequently, can have implications for success in education and employment. In this seminar, laboratory evidence from a range of studies conducted by the author will be considered, together with research exploring the day-to-day impact of dyslexia on executive functioning. Beginning with the role of executive processes in visuospatial working memory, the author will present evidence for executive functioning deficits in adults with dyslexia across discrete executive functions (updating, set shifting, inhibition, and verbal fluency). Self-report evidence relating to typical, everyday executive functioning will also be considered. The nature of the results presents challenges to dyslexia theory to explain, particularly where executive functioning deficits have been found on tasks which have minimal phonological processing requirements. The results from the author’s studies will thus be related to dyslexia theory and, more particularly, the proposition that there is a Supervisory Attentional System deficit in dyslexia.

A la Une

  1. Prix Paoletti decerné à Adrien Meguerditchian

    Cette année, le prix a été décerné par Catherine Jessus, directrice de l’INSB, à Leïla Perié et Adrien Meguerditchian. Deux jeunes talents dont les recherches portent sur l'immuno-hématologie et la psychologie cognitive (lien) Claude Paoletti, ancien directeur du département des sciences de la vie du CNRS, a pris de nombreuses initiatives pour soutenir les jeunes chercheurs. Ses amis ont créé un prix à sa mémoire et sa pérennité est assurée par l’Institut des sciences biologiques du CNRS.

  2. Interspecific behavioural synchronization

    Cette expérience montre d’une part que le maître agit comme un attracteur pour le chien, comme c’est le cas de la mère pour son bébé. Mais surtout, elle indique un processus commun entre les canidés et les humains, et qui est à l’œuvre entre eux : la synchronisation comportementale du chien sur l’humain, en l’occurrence son maitre, avec l’affiliation existante entre cette paire d’individus.

  3. Gaze-controlled vision enhancement system for reading in visually impaired people

    People with low vision, especially those with Central Field Loss (CFL), need magnification to read. The flexibility of Electronic Vision Enhancement Systems (EVES) offers several ways of magnifying text. Due to the restricted field of view of EVES, the need for magnification is conflicting with the need to navigate through text (panning). We have developed and implemented a real-time gaze-controlled system whose goal is to optimize the possibility of magnifying a portion of text while maintaining global viewing of the other portions of the text (condition 1).

  4. Le cerveau des babouins et des hommes plus proches qu'on ne le pensait

    Les hominidés ne sont pas les seuls à posséder une asymétrie gauche-droite dans la zone du cerveau que l'on pensait cruciale pour le langage. Selon une étude publiée dans Cerebral Cortex menée par des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive de Marseille (CNRS, Université d'Aix-Marseille), les babouins présentent eux aussi cette asymétrie. Un résultat qui remet en cause l'idée selon laquelle cette spécificité anatomique serait caractéristique du langage.

  5. Evidence of a Vocalic Proto-System in the Baboon

    Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles. C’est ce qu’ont mis en évidence des chercheurs du Gipsa-Lab (CNRS/Grenoble INP/Université de Grenoble Alpes), du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/AMU) et du Laboratoire d’anatomie de l’Université de Montpellier grâce à des analyses acoustiques de vocalisations, couplées à une étude anatomique des muscles de la langue et à une modélisation des potentialités acoustiques du conduit vocal des singes.

  6. Eido, une nouvelle police de caractères pour les patients malvoyants

    La dégénérescence maculaire liée à l'âge représente une population de plus d’un million de patients en France. Ces patients se plaignent majoritairement d’une difficulté à reconnaître correctement les mots qui composent un texte. Pour tenter d’améliorer les capacités de lecture de ces patients, trois membre de l’équipe "Perception et Attention" (J.-B. Bernard, C. Aguilar, E. Castet E.) ont développé EIDO, une nouvelle police de caractère spécialement destinée aux patients malvoyants

  7. Comment mieux évaluer le travail des élèves ?

    Pascal Huguet et Isabelle Régner pilotent actuellement, dans 70 collèges et lycées, une alternative au traditionnel système de notation : l’évaluation par compétences. Si les premiers résultats sont prometteurs, l’expérience est bien loin d’être finie.

  8. Les garçons nuls en lecture : c’est dans la tête !

    En moyenne, les garçons obtiennent de bien moins bons résultats aux tests de lecture que les filles. Mais la différence disparaît quand on leur fait croire qu’il s’agit d’un jeu.